Bertrand Müller et Serge Wolikow: Sciences sociales : archives de la recherche

Une réflexion sur les archives de la recherche s’inscrit dans une perspective scientifique, plus exactement elle contribue aux débats actuels sur la scientificité des sciences sociales et dans ce sens-là elle engage leur avenir plus encore que leur passé. Elle n’est en effet nullement réductrice à une démarche conservatoire et patrimoniale. Le recours aux archives apporte des matériaux…


 

 

 

 

 

 

 

 

 

IntroductionPage 2 à 3
Bertrand Müller et Serge Wolikow   Sciences sociales : archives de la recherche

Dossier : Sciences sociales : archives de la recherchePage 4 à 24
Bertrand Müller   À la recherche des archives de la recherche. Problèmes de sens et enjeux scientifiques

Page 25 à 45
Gilles Laferté   Des archives d’enquêtes ethnographiques pour quoi faire ? Les conditions d’une revisite

Page 46 à 65
Marie Scot   Les archives britanniques des sciences sociales. Deux études de cas : UK Data Archive (UKDA) et Qualidata
[ Résumé ][ Version HTML ][ Version PDF ]

Page 66 à 87
Nicolas Mariot   Les archives de saint Besse. Conditions et réception de l’enquête directe dans le milieu durkheimien

 

WEB: https://www.cairn.info/revue-geneses-2006-2.htm

Archives privées

Joux, Christine. 2008. Les archives privées : manuel pratique et juridique. Paris: Direction des Archives de France / La Documentation française.

4e couverture:

Cet ouvrage fait la synthèse de plus d’un demi-siècle d’intérêt des archivistes pour les archives privées, qui s’est traduit par une politique nationale de recensement, de collecte, de préservation et de mise en valeur. Initialement restreinte aux archives personnelles et familiales et aux papiers d’érudits, la notion d’archives privées a été progressivement élargie aux archives économiques et financières, aux archives de presse, des hommes et des partis politiques, puis des architectes, des syndicats et des associations, etc.

Après avoir replacé cette catégorie particulière d’archives dans l’évolution du statut juridique des archives depuis la loi du 7 messidor an II (25 juin 1794) jusqu’aux récents projets de loi, Les archives privées pose les différents modes d’entrée possibles dans les services d’archives (dépôt, don, legs, dation, acquisition) avant d’aborder le traitement de fonds, depuis leur prise en charge jusqu’a leur communication et à leur mise en valeur. Le manuel traite également des régîmes juridiques de protection français (dont le classement comme archives historiques) et européen, ainsi que des conditions ou dispositions législatives encadrant la divulgation des archives privées.

Ce manuel comporte enfin plusieurs encadres thématiques, des annexes (modèles de demande de subvention, de pacte adjoint, de lettre d’intention ou d’acceptation de don manuel, de contrat de dépôt, de prêt pour reproduction, d’autorisation de consultation, encodage en EAD), des bibliographies sélectives, une table des textes juridiques et réglementaires cités et un index. Les archives privées se veut ainsi un ouvrage pratique a destination de tous les professionnels des archives, mais aussi des étudiants et des particuliers.

Archives & sciences sociales

Cornu, Marie, et Jérôme Fromageau, éd. 2006. Archives et sciences sociales. Aspects juridiques et coopértions scientifiques. Paris: L’Harmattan.

4e de couverture:

Les archives du savoir en sciences sociales, traces multiples de la pensée (l’écrit, l’oral et plus largement l’ensemble des nouveaux supports), posent un certain nombre de questions juridiques d’un maniement délicat. La consultation et l’utilisation de ces documents d’utilité publique se heurtent parfois à des intérêts privés (droit d’auteur, vie privée).

D’où l’actualité d’une réflexion autour de leur statut, de leur régime et de la nécessaire articulation entre logique privative et intérêt public de production et d’accès à la connaissance.

Cet ouvrage évoque aussi les différents partenariats mis en œuvre entre archivistes et historiens, entre le monde de la conservation et celui de la recherche, qu’ils aient été initiés par la direction des Archives de France, par les centres des Archives nationales ou encore par les services territoriaux d’archives. Ces expériences illustrent la diversité et la richesse de la coopération entre les Archives et l’Université.

Au-delà du constat, les perspectives de développement de ces collaborations sont esquissées, plaidant pour une coopération institutionnelle plus large et un partenariat scientifique renforcé.

Les archives dans l’université…

Robert, Olivier, éd. 2009. Les archives dans l’université : actes du Colloque international, Université de Lausanne, 30 et 31 octobre 2008. Bern: P. Lang.

Extrait du quatrième de couverture:

Les archives d’université constituent une branche particulière relativement récente de l’archivistique. A la fois archives administratives, d’enseignement et de recherche, publiques et privées, elles intéressent tout le cycle des documents et peuvent concerner la panoplie complète des supports d’information. Leur diversité et leur statut hybride leur confèrent un intérêt tout particulier. […]

Entre les différentes dimensions du service d’archives,  la fois laboratoire technique et plus-value institutionnelle, il s’agit de mesurer sa place, son rôle et sa mission face aux défis professionnels les plus actuels.

De l’archive au document…

Depuis le début du XIXe siècle on a assisté, me semble-t-il, à trois régimes documentaires : le premier que je caractériserai comme un régime archivistique, se fonde sur l’écrit et en partie sur l’imprimé. Il prend des formes nouvelles avec la création des archives nationales, l’autonomisation de l’histoire et la professionnalisation d’une filière archivistique.

Au début du XXe siècle, s’affirme un nouveau régime : celui de la documentation. Il est lié à l’industrialisation, à la multiplication de l’écrit et de l’imprimé. La notion de documentation se crée d’ailleurs dans les années 1920 pendant lesquelles des centres de documentation scientifique, administrative, mais aussi industrielle se créent et prolifèrent.

Enfin, à partir des années 1970 et surtout les années 1980, la numérisation et surtout Internet bousculent les ordres anciens, les transforment sans les anéantir cependant.

Je voudrais insister ici sur quelques unes des pratiques caractéristiques liées à chacun de ces ordres. J’en retiendrai également trois aspects : la relation au temps, la mémoire matérielle, le document.

L’article au complet:

Müller, Bertrand. 2010. “De l’archive au document. Remarques sur l’évolution des régimes documentaires entre le XIXe et le XXIe siècle.” Dans Historiographie & archivistique. Ecriture et méthodes de l’histoire à l’aune de la mise en archives, Territoires contemporains, éd. Philippe Poirrier et Julie Lauvernier. Dijon: Université de Dijon, Centre Georges Chevrier.

Historiographie & archivistique

Une livraison de  « Territoires contemporains » :

Historiographie & archivistique

Ecriture et méthodes de l’histoire à l’aune de la mise en archives

sous la direction de Philippe Poirrier et Julie Lauvernier

Sommaire

Introduction, par Philippe Poirrier

De l’archive au document. Remarques sur l’évolution des régimes documentaires entre le XIXe et le XXIe siècle – Bertrand Müller (Université de Genève)

Classer et inventorier. Des gestes archivistiques révélateurs d’intentions historiographiques – Julie Lauvernier (Université
d’Angers-CGC)

Remuements de chartes et passage à líhistoire : la fatalité du déficit de récit dans les programmes centralisés de collecte de sources
(1750-1850) – Odile Paris-Barnube (Université Charles-de-Gaulle Lille 3)

Des outils pour l’histoire ? Les « Inventaires et documents » des Archives de l’Empire. 1857-1868 – Christine Nougaret (Ecole nationale des
chartes)

Michel de Certeau et l’archive – François Dosse (Université de Paris
XII)

Quelles archives soviétiques ? Réflexion sur la constitution des
archives du pouvoir stalinien – François-Xavier Nérard (uB-CGC)

1990-2010 : archives et écriture(s) du PCF – Jean Vigreux (Université de Franche-Comté)

Les enjeux de la politique des archives en France – Vincent Duclert
(EHESS)

Postface – Françoise Hildesheimer (Archives nationales et Université de Paris I Panthéon Sorbonne)

Point de vue :

Archives du « spectacle vivant », usages et écriture de l’histoire – Pascale Goetschel (Université Paris I – Panthéon-Sorbonne)

Comptes rendus d’ouvrage :

Coeuré (Sophie), La mémoire spoliée. Les archives des Français, butin de guerre nazi, puis soviétique, Paris, Payot, 2006, par Vincent Chambarlhac

De l’Ancien Régime à l’Empire. Mutations de l’État, avatars des archives, études réunies par Bruno Delmas, Dominique Margairaz et Denise Ogilvie, Bibliothèque de l’École des chartes, t. 166, 2008, par Patrice Marcilloux.

Delmas (Bruno), La société sans mémoire. Propos dissidents sur la politique des archives en France, Paris, Bourin éd., 2006, par Julie Lauvernier

Les archives orales : bilan, enjeux et perspectives. Actes du colloque de la Section des archives communales et intercommunales de l’AAF 2008, La Gazette des archives, n° 211, 2008-3, par Florence Descamps

Les archives. Patrimoine et richesse de l’entreprise. La Gazette des archives – 2009-1, par Jean-Claude Daumas

Hiraux Françoise [éd.], Les archives audiovisuelles. Politiques et pratiques dans la société de l’information, Louvain-la-Neuve, Academia
Bruylant, 2009, par Xavier Vigna

Hottin Christian, Des hommes, des lieux, des archives : pour une autre
pratique de l’archivistique, Paris : LAHIC et Mission à l’ethnologie, 2009 par Anne-Marie Bruleaux

Tous les textes sont librement accessibles
http://tristan.u-bourgogne.fr/UMR5605/publications/historiographie/historiographie.html

Présentation de Territoires contemporains :
http://tristan.u-bourgogne.fr/UMR5605/prodscientifique/TC.html

Signalé par Philippe Poirrier

Inventorier les archives des SHS: un questionnaire

Serge Wolikow « Un questionnaire sur les archives des sciences humaines et sociales en France », Genèses 2/2006 (no 63), p. 143-149.

URL : www.cairn.info/revue-geneses-2006-2-page-143.htm.

Depuis une décennie au moins, plusieurs démarches ponctuelles ont porté l’attention sur l’importance d’une discussion sur les archives des sciences sociales et sur l’urgence de mesures conservatoires pour sauvegarder un patrimoine scientifique menacé. Ces initiatives se prolongent aujourd’hui dans une démarche plus large, nationale, qui mobilise les établissements de recherche et d’enseignement et les Archives nationales. La Maison des sciences de l’homme de Dijon a entrepris l’élaboration d’un inventaire des gisements conservés en France dans le domaine des sciences humaines et sociales en établissant le questionnaire que nous proposons ici.

For at least a decade now, several specific approaches have called attention to the importance of discussing social science archives and the urgent need for measures to preserve this threatened scientific heritage. Today, these initiatives are being extended in a wider, country-wide approach that is mobilising research and teaching institu-tions and the National Archives. The Maison des sciences de l’homme in Dijon had begun making an inventory of sources preserved in the fields of human and social sciences by drawing up the questionnaire that we are proposing here.

Sciences sociales : archives de la recherche

Sciences sociales : archives de la recherche, Genèses, 2006 (63)      https://www.cairn.info/revue-geneses-2006-2-page-2.htm

Une réflexion sur les archives de la recherche s’inscrit dans une perspective scientifique, plus exactement elle contribue aux débats actuels sur la scientificité des sciences sociales et dans ce sens-là elle engage leur avenir plus encore que leur passé. Elle n’est en effet nullement réductrice à une démarche conservatoire et patrimoniale. Le recours aux archives apporte des matériaux…

Une réflexion sur les archives des sciences sociales

Müller, Bertrand. 2006. “A la recherche des archives de la recherche. Problèmes de sens et enjeux scientifiques.” Genèses. Histoire et sciences sociales (63).

https://www.cairn.info/revue-geneses-2006-2-page-4.htm

Les sciences sociales sont des sciences doublement historiques : inscrites dans un contexte historique, elles s’intéressent également à des objets sociaux qui sont eux aussi historiques par nature. Dès lors, les archives des sciences sociales participent elles aussi d’une double historicité. C’est ce qui explique en partie qu’elles ont été négligées par les établissements habituels de conservation. Cette absence peut se comprendre également par l’histoire des régimes de pratiques qui conditionnent des régimes d’archives. En tant que données conservées, elles ne peuvent être réduites à l’archive car elles doivent demeurer accessibles, disponibles, mobiles.

Social sciences are historical in two ways : they are part of a particular historical context and, at the same time, they are concerned with social objects that are also historical by nature. As a result, social science archives take part, in turn, in this twofold historicity. This partly explains why they have been neglected by the usual institutions of preservation. The absence of interest may also be due to the history of the system pf practices that conditions archive systems. As preserved data, they cannot be reduced to mere archives, for they must remain accessible, available and mobile.