Archiver, partager les données. Le réseau Quételet

Le réseau Quételet. Réseau français des centres de données pour les sciences sociales

web: http://www.reseau-quetelet.cnrs.fr/spip/

Ce n’est pas un Institut qui gère aujourd’hui la conservation et le partage des données en France, mais un réseau, le réseau Quételet constitué autour de plusieurs institutions:

La structure
Il est placé sous la responsabilité du Comité de Concertation pour les Données en Sciences Humaines et Sociales (CCDSHS) qui a en charge la politique nationale de données au Ministère de la Recherche.
Le Comité coordonne l’accès aux micro-données et apporte des soutiens à la formation à l’utilisation des données ainsi qu’à la collecte et à la documentation de données utiles à la recherche.

Il est composé de trois partenaires:
* CDSP Centre de Données Socio-Politiques, Grenoble
* CMH-ADISP Centre Maurice Halbwachs – Archives de Données Issues de la Statistique Publique, Paris
* INED Institut National d’Etudes Démographiques, Paris
et de plateformes universitaires qui forment à l’utilisation des données.
* Lille, depuis 2003,  (PUDL)
* Lyon, depuis 2008,  (DATA SHS)
* Caen, depuis 2011,  (PUDC)
Ces plateformes proposent une aide à la recherche, à l’acquisition et à la mise en œuvre des fichiers de données, des formations à la compréhension, à l’utilisation et au traitement de ces données, des formations à l’utilisation d’outils informatiques et statistiques

Les données
Le réseau gère la collecte, la conservation et le partage des données françaises pour les SHS, il s’agit essentiellement de données provenant de

* Grandes enquêtes, recensements et autres bases de données issues de la statistique publique française
* Grandes enquêtes françaises provenant de la recherche

Il propose aussi un accès privilégié à des enquêtes internationales. Le réseau Quételet est membre du CESSDA, structure européenne d’échanges de données.
Il est placé sous la responsabilité du Comité de Concertation pour les Données en Sciences Humaines et Sociales (CCDSHS) qui a en charge la politique nationale de données au Ministère de la Recherche
Le Comité coordonne l’accès aux micro-données et apporte des soutiens à la formation à l’utilisation des données ainsi qu’à la collecte et à la documentation de données utiles à la recherche.

Les Missions
Les missions du réseau sont de trois ordres:

* L’archivage des données auprès des chercheurs (prospection et recueil des enquêtes, documentation des données, indexation des données, construction des métadonnées)
* La diffusion gratuite des données (envoi de fichiers de données aux utilisateurs, contrôle déontologique des opérations, conseil et formation auprès des utilisateurs)
* La valorisation des données (veille méthodologique,, liens avec les producteurs et les chercheurs en Sciences Sociales, mise à disposition de fichiers pédagogiques, participation aux temps forts de la communauté scientifique (séminaires de recherche, ateliers de formation)

Archivage

La conservation des données est inséparable de leur communication, mais précisément seule une conservation de bonne qualité qui suppose un bon archivage est garant de la qualité des données, ressources rares et onéreuses, qui seront proposées.
En conséquence, le réseau assure la pérennité de l’archivage sur le long terme (veille permanente) correspond aussi à une authentification, un contrôle et une valorisation des données qui reposent sur des standards professionnels de documentation des jeux de données. Pour réaliser ces opérations, le réseau coopère avec les Archives nationales et encourage la mise en place de Comités d’archivage historique dans les institutions concernées par la production de données en sciences sociales.

BM/17.08.2011