Archiviste et historien

Martine de Boisdeffre, « Les archives à l’ère du numérique. Entretien », Le Débat, no. 158 (2010): 61-70.

« Les temps sont finis où seuls les historiens avaient un rapport avec les archives en tant que lieu matériel où ils lisaient des pièces matérielles dont ils se faisaient les interprètes et les passeurs. Aujourd’hui, ce rapport tend à se dématérialiser; c’est un rapport à distance, mais beaucoup plus étroit, qu’entretiennent avec les archives non seulement les chercheurs, si importante que reste leur présence, mais encore les membres d’un public fort large pour qui elles ont une dimension utilitaire, qu’elles intéressent soit pour des raisons familiales et généalogiques, soit pour des raisons entrepreneuriales ou commerciales.
Le public est aujourd’hui beaucoup plus diversifié que naguère, et l’archiviste a depuis longtemps cessé d’être cette figure frileuse, enfermée dans son bureau, coupée du monde réel et qui ne s’occupe que de vieilles choses.» (p. 69)


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search