Archives scientifiques: papiers de Wolfgang Doeblin

Désamiantage et collecte d’archives : les papiers de Wolfgang Doeblin

« Dans le cadre du désamiantage du campus universitaire de Jussieu qui abrite à Paris les laboratoires et services administratifs des universités Paris VI et Paris VII et de l’Institut de physique du globe, a été menée, à partir de décembre 1997, par le service des archives du rectorat de Paris avec l’aide du CRHST, l’appui de mathématiciens et d’historiens des sciences et en collaboration avec l’Établissement public administratif (EPA) chargé des opérations de désamiantage, une collecte des archives restées dans les placards techniques condamnés avant le transfert des laboratoires 24. À cette occasion, 37 mètres linéaires environ d’archives en vrac ont été transférés à la Sorbonne au service des archives du rectorat de Paris. Grâce à des crédits spécifiques obtenus du ministère de la Recherche, du CRHST et de l’université Paris VII, les deux tiers environ de ces documents ont été identifiés, classés et munis d’un répertoire numérique détaillé. Toutefois, si un certain nombre de « fonds » de laboratoires ou de directeurs de laboratoires ou d’unités d’enseignement et de recherche relevant tant de l’université Paris VI que de l’université Paris VII, voire de l’ancienne faculté des sciences de l’université de Paris ont pu être isolés, des reclassements et regroupements importants sont encore nécessaires, tandis qu’il conviendrait d’achever le classement du tiers restant des documents. Cette opération de collecte qui a donc permis de « récupérer », outre ces archives de laboratoires, d’unités de recherche et d’enseignement et de professeurs, des archives administratives provenant de l’ancienne faculté des sciences de Paris et des nouvelles universités Paris VI et Paris VII éclairant en particulier la mise en place de celles-ci dans le cadre de la loi d’orientation sur l’enseignement supérieur dite loi Edgar Faure, a également eu pour résultat la découverte, dans les papiers du mathématicien Maurice Fréchet (1878-1973), d’un certain nombre de documents provenant de Wolfgang Doeblin (1915-1940) qui avait été son élève à l’Institut Henri-Poincaré. Ce jeune mathématicien d’origine allemande, né en 1915, fils du romancier Alfred Doeblin, arrivé en France à la suite de son père en 1934, naturalisé français et combattant sous l’uniforme français, s’est suicidé le 21 juin 1940 à l’âge de vingt-cinq ans alors que son unité était encerclée en Lorraine par l’armée allemande. Wolfgang Doeblin, déjà auteur de plusieurs articles remarqués et de notes aux Comptes rendus de l’Académie des sciences, avait déposé à l’Académie des sciences, en février 1940, un pli cacheté sur l’équation de Kolmogoroff. Ce pli cacheté, ouvert le 18 mai 2000 grâce à l’obstination d’un historien des mathématiques Bernard Bru, a été publié dans un numéro spécial des Comptes rendus de l’Académie des sciences 25. Les documents retrouvés à Jussieu, communiqués à Bernard Bru, sont rapidement apparus comme des éléments essentiels pour l’étude de l’oeuvre de Wolfgang Doeblin et, plus largement, de l’histoire des mathématiques contemporaines. À côté de quelques documents à caractère biographique, ce dossier comporte d’une part des travaux entièrement inédits et d’autre part, des brouillons et manuscrits d’articles déjà publiés dont un cahier « orange » qui offre un contenu très proche de celui du pli cacheté, un cahier « bleu » et un cahier « jaune » qui constituent sans doute les derniers travaux de Wolfgang Doeblin 26.

Notes:
24 T. Charmasson et S. Méchine, avec la collaboration de J. Darré et F. Parot, « La Collecte des archives dans le cadre du désamiantage de Jussieu », La Gazette des archives, n° spécial Archives et mémoires étudiantes : état des lieux. Actes des deux premières journées d’études organisées par le GERME (Groupe
d’études et de recherche sur les mouvements étudiants), 23 février 2000 à Nanterre et 6 juin 2001 à Paris, nouvelle série, n° 193, 2002, p. 140-145.

25 Sur l’équation de Kolmogoroff par Wolfgang Doeblin, Comptes rendus de l’Académie des sciences, n° spécial sur le pli cacheté de W. Doeblin, Mathématiques, série I, t. 33 (décembre 2000), p. 1033-1087 ; M. Petit, L’Équation de Kolmogoroff. Vie et mort de Wolfgang Doeblin, un génie dans la tourmente nazie, Paris, Ramsay, 2003.

26 Un inventaire détaillé de ce dossier a été établi : T. Charmasson, S. Méchine, M. Petit, avec la collaboration de B. Bru, « Archives et manuscrits de Wolfgang Doeblin », Revue d’histoire des sciences, t. 58, n° 1 (année 2005), p. 225-236.»

Extraits de : Thérèse Charmasson, « Archives scientifiques ou archives des sciences : des sources pour l’histoire », La revue pour l’histoire du CNRS, no. 14 (2006), http://histoire-cnrs.revues.org/document1790.html?format=print.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.